Lettre du p. Gustave – Letter of Fr. Gustave Lulendo

Les Prêtres du Sacré-Cœur Le Supérieur RégionalThe Priests of the Sacred Heart The Regional Superior

Chers confrères,

Paix et joie en Jésus-Christ. Espérant que le beau temps que nous avons maintenant a apporté plus de gaieté et de sérénité dans la vie de tous les jours, même si l’avenir reste tributaire de l’évolution de la pandémie de Covid-19.

Je sais que nous sommes tous affectés par cette situation qui ne dépend pas de nous et que chacun de nous est appelé à revoir ses plans pour l’été étant donné que certains ont prévu des vacances bien méritées ou des visites en famille ou entre amis. Les activités de notre Région n’ont pas été épargnées non plus et la nouvelle situation nous a amenés à prendre certaines décisions parfois avec un petit pincement au cœur.

En effet, après avoir été forcés de célébrer la fête du Sacré-Cœur d’une manière peu traditionnelle par rapport à nos habitudes, nous regrettons de devoir manquer une réunion doublement importante pour la Région. Il s’agit de la visite du Père Carlos Luis Suarez scj, notre Supérieur général, ainsi que de la tenue de notre Assemblée régionale initialement prévue pour août prochain. Le Père Général, qui avait le désir de visiter notre région, a finalement décidé de le reporter car les conditions actuelles ne favorisent pas son déplacement. Nous le remercions de l’attention particulière qu’il porte à notre région; cela s’est manifesté par sa présence lors de notre zoom à l’occasion de la fête du Sacré-Cœur. C’est l’occasion pour moi de remercier tous les confrères pour leur participation à la célébration de ce rendez-vous à travers lequel nous avons pu revivre notre «Sint Unum», quoique en mode virtuel.

Parmi les raisons qui ont amené le changement dans le programme du père Carlos, il y a la fermeture des frontières canadiennes au reste du monde sauf aux États-Unis, et à toutes les personnes venant de l’extérieur jusqu’au 31 juillet, et l’obligation de se mettre en quarantaine en entrant au Canada. Ces deux mesures nous ont amenés à prendre cette décision onéreuse en concertation avec l’administration générale.

Un autre événement important qui nous manquera ou du moins que nous ne célébrerons pas selon nos coutumes, est la tenue de notre Assemblée Régionale, prévue du 24 au 27 août 2020. Les raisons sont directement liées à la pandémie de Covid-19 qui nous empêche de rassembler plusieurs personnes en même temps et au même endroit. Bien que pour ce type de rassemblement, le port d’un masque et la distanciation physique soient recommandés, notre situation particulière est très délicate: le nombre de confrères âgés ainsi que ceux qui ont des problèmes de santé qui peuvent compliquer leur situation en cas de contamination. C’est une triste situation mais nous n’avons pas d’autre choix que de l’accepter avec foi. Une autre raison liée à ce changement de programme est que le centre de retraite Arnprior – Ontario qui a été réservé pour nos réunions ne peut pas être rouvert au public avant le 1er septembre alors que le “Providence Spirituality Centre” à Kingston n’est pas disponible pour la période prévue pour notre Assemblée. Plus tard, le conseil régional pourra nous donner des orientations précises sur la tenue ou non de cette réunion et sous quelle forme.

Chers confrères, avec cette situation, nous pouvons remarquer que le tableau est encore sombre et que la menace est omniprésente. Personne n’est à l’abri et chacun de nous doit collaborer pour que la maladie n’entre pas chez nous et que nous devenions à notre tour des agents de propagation, exposant nos confrères et ceux qui nous entourent.

Je sais qu’avec la déconfinement progressif, la tentation d’un relâchement est très présente mais en même temps il reste le risque de se contaminer ou de contaminer les autres. Que faire?

Avec le beau temps et la reprise des activités dans les paroisses comme dans la plupart des secteurs de la vie ordinaire, la distanciation physique n’est plus respectée et nous sommes aussi exposés que les autres. C’est pour cette raison que je viens encore une fois pour nous rappeler ce que nous savons déjà mais dont nous avons trop entendu parler au point de nous en lasser, mais notre santé et notre avenir en dépendent. Il y a donc des actions et des comportements à adopter à la fois au niveau communautaire et individuel pour nous protéger et protéger les autres. Chacun doit être conscient de la situation et s’engager dans cette bataille qui demande beaucoup de sacrifices, parfois pour les personnes, les choses et les activités qui nous tiennent à cœur. Prenons la mesure du danger sans trouver de bonnes excuses pour l’éviter. Chaque communauté doit être créative et conscientiser ses membres tout en tenant compte des enjeux pastoraux et des contacts autorisés liés au ministère assigné à la communauté ou à l’individu. Les membres doivent discuter ensemble et prendre des décisions par rapport à leur réalité quotidienne et avoir le courage de s’approcher fraternellement en cas d’abus ou de laxisme. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de se dire la vérité, surtout dans le cas de sujets embarrassants, mais tout dépend de la façon dont nous le faisons, tout en évitant de devenir des donneurs de leçons.

À ce sujet, j’apprécie l’initiative de la communauté de Montréal qui, malgré tous les discours déjà entendus sur la pandémie du Covid-19, a accepté d’accueillir une équipe de spécialistes de la santé composée de 3 médecins, dont une religieuse, pour discuter ensemble de la pandémie et ses conséquences dans la vie des communautés en général. La réunion aura lieu le mercredi 08 juillet 2020.

Face à cette situation difficile qui peut conduire à la dépression et au découragement, je pense que le moment est venu pour nous de vivre vraiment notre charisme en étant signes d’espérance les uns pour les autres, et en consolidant nos liens de solidarité et de fraternité. Notre témoignage d’une vie véritablement déhonienne vécue en communauté peut devenir une source d’espoir pour le monde qui nous regarde et vers qui nous sommes envoyés en tant que prophètes de l’amour et serviteurs de la réconciliation. C’est ce que nous pouvons faire par la grâce de Dieu à travers l’intercession du Père Dehon.

Pour conclure, je recommande à vos prières, le séminaire théologique qui se tiendra en mode «google meet» du 11 au 19 juillet 2020, un séminaire international organisé par la Congrégation et initialement prévu à Yaoundé, Cameroun sur le thème: «Sint Unum: défis et perspectives aujourd’hui ».

Que le Seigneur bénisse chacun de nous, notre Région et toute la Congrégation. Bon travail à ceux qui reprennent les activités pastorales et bons moments de repos aux autres.

In corde Jesu                      


Dear Confrères,

Peace and joy in Christ Jesus. Hoping that the good weather we are having now has brought more cheerfulness and serenity in everyday life, even if the future remains dependent on the evolution of the Covid-19 pandemic.

I know that we are all affected by this situation which does not depend on us and that each of us is called to review his plans for the summer given that some have planned well-deserved vacations or visits with family and friends. The activities of our Region were not spared either and the new situation has led us to make certain decisions sometimes with a little tug of the heart.

Indeed, after having been forced to celebrate the feast of the Sacred Heart in a way that is not very traditional compared to our habits, we find ourselves in regret at having to miss a doubly important meeting for the Region. This is the visit of Father Carlos Luis Suarez scj, our Superior General, as well as the holding of our Regional Assembly initially scheduled for next August. Father General, who had the desire to visit our region, finally resolved to postpone it because the current conditions do not favor his displacement. We thank him for the special attention he pays to our region; this was manifested by his presence during our zoom on the occasion of the feast of the Sacred Heart. It’s time for me to thank all the confreres for their participation in the celebration of this great meeting through which we were able to experience our “Sint Unum” once again, albeit in virtual mode.

Among the reasons which brought about the change in Father Carlos’ program, there is the closing of the Canadian borders to the rest of the world except the USA, and to all people coming from outside until July 31, and the obligation to quarantine oneself when entering Canada. These two measures, have led us to take this onerous decision in consultation with the general administration.

Another important event which we will miss or at least we will not celebrate according to our customs, is the holding of our Regional Assembly, scheduled from August 24 to 27, 2020. The reasons are directly linked to the Covid-19 pandemic which prevents us from gathering several people at the same time and in the same place. Although for this kind of gathering, wearing a mask and physical distancing are recommended, our particular situation is very delicate: that is the number of older confreres as well as those who have health problems which can complicate their situation in the event of contamination. It is a sad situation but we have no choice but to accept it in faith. Another reason linked to this change in program is that the Arnprior – Ontario retreat center which has been reserved for our meetings cannot be reopened to the public until September 1 while the “Providence Spirituality Center” in Kingston is not available for the period scheduled for our meetings. Later, the regional council will be able to give us specific guidelines regarding whether or not to hold this meeting and in what form.

Dear confreres, with this situation, we can see that the picture is still grim and that the threat is omnipresent. No one is immune and each of us must collaborate so that the disease does not enter our doors and that we become propagating agents in turn, exposing our confreres and those around us.

I know that with progressive deconfinement, the temptation to relax is very present but at the same time the risk remains of contaminating oneself or others. What to do?

With the good weather and the resumption of activities in the parishes as in most areas of ordinary life, physical distancing is no longer respected and we are as exposed as others. It is for this reason that I come once again to remind us of what we already know but have heard too much about to the point of getting tired of it, but our health and our future depend on it. So there are actions and behaviors to adopt both at the community and individual level to protect yourself and others. Everyone must be aware of the situation and engage in this battle which requires a lot of sacrifice, sometimes for people, things and activities that are important to us. Let us take the measure of the danger without finding good excuses to avoid it. Each community must be creative and aware of its members while taking into account pastoral challenges and authorized contacts linked to the ministry assigned to the community or to the individual. Members must discuss together and make decisions in relation to their daily reality and have the courage to approach one another fraternally in the event of abuse or laxity. I know it is not always easy to tell  the truth to one another, especially in the case of embarrassing subjects, but it all depends on how we do it, while avoiding becoming lesson givers.

On this subject, I appreciate the initiative of the Montreal community which, despite all the speeches already heard on the Covid-19 pandemic, has agreed to welcome a team of health specialists made up of 3 doctors, including a nun, to discuss together about the pandemic and its consequences in the life of communities in general. The meeting will take place on Wednesday 08 July 2020.

Faced with this difficult situation which can lead to depression and discouragement, I think that the time has come for us to truly live our charism by being signs of hope for one another, and by consolidating our bonds of solidarity and of brotherhood. Our testimony of a truly Dehonian life lived in community can become a source of hope for the world that is watching us and to whom we are sent as prophets of love and servants of reconciliation. This is what we can do by the grace of God through the intercession of Father Dehon.

To conclude, I recommend to your prayers, the theological seminar which will be held in “google meet” mode from July 11 to 19, 2020, an international seminar organized by the Congregation and initially planned for Yaoundé, Cameroon with the theme: “Sint Unum: Challenges and Perspectives Today ”.

May the Lord bless each of us, our Region and the whole Congregation. Good work to those who resume pastoral activities and good times of rest to the others.

In corde Jesu

Gustave Lulendo N’Dotony, scj

        Regional Superior                         

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s